- La préparation des plants -

LA LIVRAISON

Les plançons doivent être livrés et plantés le plus rapidement possible après leur coupe en pépinière pour éviter leur dessèchement. Un plant desséché a une reprise difficile. Il est très sensible aux parasites de faiblesse comme Discoporium populeum (ancien nom : Dotichiza populea).

LA MISE EN JAUGE

La mise en jauge des plants est indispensable avant leur plantation (Photo M BARBOTIN F. - CRPF)
Lorsque les plants arrivent sur le terrain, s’ils ne peuvent pas être plantés immédiatement, leur mise en jauge est obligatoire.

Deux techniques existent :

  • La mise en jauge classique.

    • le pied des plants est recouvert d’une terre fine et bien tassée dans une tranchée aménagée à cet effet.
    • les plants doivent être verticaux (aucun contact de la partie aérienne avec le sol).
    • les bottes de plants sont déliées.


      Mise en jauge dans un ruisseau, les plançons ne se déshydratent pas (Photo CRPF Poitou-Charentes)

  • La mise en jauge dans l’eau courante.

    • les plants sont toujours verticaux avec le pied qui “trempe” dans l’eau (fossé, cours d’eau).
    • très bonne technique permettant la réhydratation des plançons. Elle est conseillée pour les cultivars sensibles à la dessiccation (cultivars deltoïdes) ou sortant de chambre froide.
    • il faut veiller à ce que des rongeurs aquatiques ne viennent pas attaquer le pied des plançons immergés. On peut éventuellement protéger ces derniers avec du grillage.



LA PRÉPARATION

  • Au moment de la plantation, le pied des plançons est taillé en biseau. La coupe est ainsi propre et fraîche. Il est également plus facile d’enfoncer le plant le plus profondément possible.
  • Toutes les branches latérales doivent être coupées au ras du tronc. Au démarrage, l’apparition des feuilles et des racines se réalisera simultanément. Le plant ne se desséchera donc pas par une transpiration trop importante.