- La recherche et l’innovation permettent de mieux valoriser le pin maritime -

Structure ABOVE
Structure ABOVE
Charpente en bois ABOVE, Salon Vivons Bois 2008 (crédit photo Fédération des Industries du Bois d’Aquitaine)

Actuellement, les usages du Pin maritime concernent essentiellement des produits industriels traditionnels tels que palettes, parquets et lambris, panneaux et pâte à papier. Afin d’améliorer la valorisation de cette essence, le pôle de compétitivité XYLOFUTUR a été mis en place en Aquitaine. Rassemblant chercheurs, producteurs, industriels et organismes de formation autour du thème "Produits et Matériaux des Forêts Cultivées", c’est le seul pôle au niveau national concernant la filière forestière.

Il vise à développer des produits et services concernant trois grands groupes : les produits issus de bois massifs, les produits issus des fibres et de la chimie verte, la gestion et l’exploitation des forêts cultivées. Au total, ce sont 93 projets collaboratifs qui ont été labellisés représentant un effort financier public et privé important dans le domaine de la recherche et du développement.

Citons quelques exemples illustrant le caractère innovant des actions menées. Le projet ABOVE (Aboutage Bois Vert) initié par la société BEYNEL a pour objectif de proposer des produits de grandes longueurs par collage à partir de billons de qualité caissage. Ce procédé offre de multiples perspectives de valorisation, que ce soit en décoration sous forme de bardage et de lames de terrasse grande longueur ou dans la filière du bois construction. D’autres projets, également en phase de pré-industrialisation, concernent la construction d’habitats écologiques. C’est le cas de Multiwood Home, porté par le groupe Gascogne, qui vise la mise en œuvre de la première offre industrielle de murs à ossature bois massif en pin maritime. La société SIPPA, quant à elle, développe un système d’Ossature en Pin Haute Isolation appelé OPHI pour la construction de Bâtiments Basse Consommation.

La chimie du bois est également concernée. Par exemple, la société PEVECO (Peintures et Vernis Écologiques) travaille à la mise au point de résines alkydes émulsionnées en solution aqueuse. Ce type de polymère est destiné à remplacer les solvants d’origine pétrolière.

Ces nouveaux produits, résolument orientés vers la construction bois, permettront d’assurer des débouchés plus valorisants pour cette essence très présente dans notre région.

Auteurs et organisme Date N°  Rubrique
David Lenoir
CRPF
2ème trimestre 2012 78 Economique