- Les producteurs de plaquettes forestières de chauffage entrent dans une démarche qualité -

A la fin de 2011, un système de certification a été mis en place en Poitou-Charentes pour garantir une qualité et une sécurité d’approvisionnement aux utilisateurs de plaquettes forestières destinées au chauffage.

Depuis plusieurs années, les consommateurs expriment régulièrement des insatisfactions liées au combustible. Ceci a été confirmé par une enquête récente de l’AREC (Agence Régionale Energie Climat) auprès d’une centaine de gestionnaires de chaufferies régionales collectives. Si l’ensemble des utilisateurs est globalement satisfait du chauffage au bois, l’étude montre que 50% des problèmes rencontrés sont liés à la qualité des plaquettes livrées ou à des difficultés d’approvisionnement.

Conscient de cette situation, le CRPF avait déjà initié une démarche qualité dès 2007. Celle-ci s’appuyait sur l’association Qualiflam’bois, qui regroupe des producteurs régionaux de plaquettes et de bûches, avec l’appui financier de la Région Poitou-Charentes et de l’ADEME. Une charte de qualité avait été adoptée par les adhérents. Dans le même temps, les consommateurs disposaient d’une brochure d’information, rédigée par l’association. Ce système, souple et peu coûteux pour les signataires, présentait l’inconvénient de ne traiter que des caractéristiques du combustible sans aborder la qualité globale du service d’approvisionnement. De plus, aucun système de contrôle n’avait été prévu pour vérifier que les fournisseurs respectaient leurs engagements.

Ce sont ces deux points faibles que la nouvelle démarche de certification « Chaleur Bois Qualité Plus » (CBQ+) a voulu corriger. Celle-ci fonctionne avec succès depuis plusieurs années en région Rhône-Alpes. Son animateur a été invité en 2010 à l’initiative du CRPF Poitou-Charentes pour venir exposer le fonctionnement de CBQ+ aux producteurs locaux.

Un an plus tard, ceux-ci ont adopté le système, conscients que l’obtention des futurs marchés d’approvisionnement ne dépendra plus uniquement du prix proposé. Les engagements des signataires concernent la qualité du produit (granulométrie, humidité), mais aussi le service global : ponctualité des livraisons, conformité de la facturation, engagement d’honorer les contrats signés, ... Un organisme indépendant assurera les contrôles réguliers chez les fournisseurs. L’animation de CBQ+ est confiée au CRER (Centre Régional des Energies Renouvelables), reconnu pour ses compétences dans le domaine des chaufferies bois. Futurobois, interprofession régionale du Bois dont certains adhérents sont producteurs de plaquettes, en assure la promotion. Un comité de pilotage supervise le fonctionnement de la certification. Il comprend le CRPF, l’ADEME et des représentants des producteurs et des consommateurs. Pour aider le système à démarrer, le Conseil Régional apporte une aide financière initiale dégressive sur 3 ans. Ensuite, les cotisations des adhérents devront prendre le relai. L’objectif initial avait été fixé à 15 entreprises adhérentes à l’issue des trois ans, dont 3 entreprises en fin de première année (2011). Or, dès le lancement de la démarche, 11 entreprises ont fait acte de candidature, ce qui traduit un certain succès auprès des producteurs. Ils ont bien compris que les consommateurs exigent pour la plaquette forestière des garanties identiques à celles des autres combustibles.

Jean-Marc Demené

Brochure disponible gratuitement sur simple demande auprès du CRPF au 05.49.52.23.08.et sur le site « crpf-poitou-charentes.fr »
Auteurs et organisme Date N°  Rubrique
Jean-Marc Demené
CRPF
3ème trimestre 2012 79 Economique